Dernières actus

Les astuces du samedi: 10 voitures premiums à ne surtout pas revendre

En ce moment, le marché étant se qu’il est, il vaut mieux garder son véhicules d’occasion en attendant des jours meilleurs. L’ouverture des importations de véhicules neufs n’est pas encore à l’ordre du jours. Les concessionnaires locaux, fatigué d’attendre le feu vert du gouvernement, viennent de saisir le président de la république pour trouver une issue à leurs attentes.

Mais pour le moment, il existe des véhicules premiums, plus que d’autres, qu’il vaut mieux garder au lieu de les revendre pour acheter du neuf. L’enquête qui va suivre, a été réalisé en Europe par carVertical spécialiste du marché auto d’occasion précise quelles sont les  10 voitures à ne pas vendre pour le moment en raison de la croissance à venir de leur cote.

Pour établir cette liste, les experts de carVertical ont notamment exploité les bases de données carVertical, qui contiennent des milliers de rapports et de statistiques sur les modèles mentionnés. Découvrez, lpus bas, modèle par modèle le classement des 10 voitures qui vont prendre de la valeur.

Alfa Romeo GTV (1993 – 2004)

Comme la plupart des coupés de l’époque, l’Alfa Romeo GTV était disponible en motorisation 4 ou 6 cylindres. Bien que la version 4 cylindres se démarque par son agilité, c’est bien la motorisation 6 cylindres Busso qui retient notre attention.

Ce moteur est considéré comme étant le véritable atout détenu par Alfa Romeo, et a grandement contribué à augmenter la valeur de la GTV. Comme toutes les italiennes, sa cote n’augmente pas à la même vitesse que ses consoeurs allemandes. Mais des exemplaires bien entretenus peuvent être vendus à plus de 30 000€.

Selon les informations tirées de rapports carVertical, 29% des Alfa Romeo GTV peuvent présenter des défauts pouvant affecter les performances du modèle.

Audi V8 (1988 – 1993)

L’Audi V8 n’est peut-être pas aussi étincelante que la BMW Série 7 ou aussi prestigieuse que la Classe S de Mercedes-Benz, mais elle n’en reste pas moins un modèle emblématique. La V8 a marqué un tournant dans le positionnement du constructeur Audi, qui s’est alors retrouvée propulsée au rang de marque haut de gamme, à l’instar de BMW et Mercedes-Benz.

En outre, la V8 est bien plus rare que de nombreux modèles équivalents, il n’est donc pas surprenant qu’elle se retrouve aujourd’hui parmi les voitures dont la cote est en forte croissance.

Selon les statistiques carVertical, 9% des modèles présentent des défauts connus et 18% présentent un compteur kilométrique tronqué.

BMW 540i (1992 – 1996)

Durant plusieurs décennies, la BMW Série 5 était la star incontestée des berlines haut de gamme.

La génération E34 est parvenue à se frayer une place parmi les modèles plus anciens et plus coûteux E28 et 239, qui continue encore aujourd’hui à souffrir d’une crise existentielle.

La variante 8 cylindres fut seulement disponible durant une courte période. C’est pourquoi elle est bien plus rare aujourd’hui en Europe et aux USA que la BMW M5. De plus, les performances du V8 sont relativement similaires à celles de la BMW M5.

Un des gros avantages de ce modèle est également son accessibilité; tandis que les prix de la BMW M5 se sont envolés, on trouve encore des 540i en bon état à des prix convenables, pour le moment.

Jaguar XK8 (1996 – 2006)

La Jaguar XK8, dont la production a débuté dans les années 1990, existait en version coupé ou cabriolet. La variété des motorisations et des éléments de confort disponible a pu satisfaire tous les propriétaires de XK8.

La XK8 se positionnait à sa sortie comme la première Jaguar véritablement moderne, et elle a contribué à redorer le blason de la marque en termes de qualité et de technologie embarquée.

Attendez-vous à devoir débourser au minimum entre 15 000€ et 20 000€ pour un modèle bien entretenu et en bon état.
Cependant, la Jaguar XK-R, bien plus recherchée par les passionnés d’automobile, est bien plus coûteuse.

Selon les vérifications faites via les rapports carVertical sur la XK8, 29% des modèles présentent des défauts, et 18% d’entre-eux ont un compteur trafiqué.

Land Rover Defender (Series I, Series II)

Les premières générations du SUV Defender affichent l’ambition d’être conçues pour de nombreux usages, dans les milieux les moins praticables.

Son design basique et sa capacité à franchir n’importe quel obstacle ont valu au Land Rover Defender le statut de SUV tout-terrain.

Aujourd’hui, la valeur du marché des Defender Series 1 et 2 pourrait en surprendre plus d’un. Par exemple, un Defender en état d’usage, avec des usures marquées, coûte entre 10 000€ et 15 000€, tandis qu’un modèle en bon état, bien entretenu, voire restauré peut valoir plus de 30 000€ !

Selon les rapports carVertical consultés sur ces modèles, 15% des Defender présentent des défauts, et 2% ont un compteur falsifié.

Mercedes-Benz E300, E320, E420 (1992 – 1996)

Plus de 2 millions de W124 ont été mis en circulation par Mercedes-Benz, sur une période de production relativement longue. Beaucoup d’exemplaires ont fini à la casse, mais certains sillonnent encore fièrement les routes. Les modèles les mieux entretenus peuvent parfois se vendre à des prix exorbitants.

Sans surprise, les W124 les plus onéreux sont estampillés 500E ou E500 (en fonction de leur année de production). Néanmoins, les un peu moins célèbres E300, E320 et E420 ont le potentiel pour devenir de véritables niches d’investissements pour les heureux collectionneurs qui les possèdent.

Les rapports carVertical réalisés sur ces modèles montrent que 14% d’entre eux présentent des défauts variés, et que 5% ont un kilométrage falsifié.

Saab 9000 CS Aero (1993 – 1997)

Saab a toujours été le talon d’Achille de la marque Volvo. Tout au long de son existence, la marque suédoise a privilégié la sécurité des passagers, sans faire l’impasse sur l’esthétique et des performances remarquables.

La Saab 9000 CS Aero est bien plus qu’une berline standard. Elle a été présentée tout à la fin de la production des series 9000 et a été considérée comme le modèle de pointe de toute la gamme, jusqu’à l’arrêt de sa fabrication.

La Saab 9000 CS Aero est, comme vous pouvez l’imaginer, une voiture assez rare de nos jours. Et bien que Saab n’ait jamais dévoilé combien d’exemplaires sont sortis des usines, ce modèle en particulier peut s’avérer être un investissement digne d’intérêt.

Les analyses issues des rapports carVertical démontrent que 8% des modèles en circulation présentent des défauts de fabrication.

Toyota Land Cruiser (J80, J100)

Toyota s’est toujours contenté de laisser ses voitures et ses conducteurs parler pour son compte. Et la plupart s’accordent encore aujourd’hui à dire que le Toyota Land Cruiser est le meilleur SUV au monde.

Bien qu’ils partagent le même nom, les modèles J80 et J100 présentent bien des différences, tant en termes technologiques que techniques.
La J80 se révèle être un compromis simple et parfaitement adapté à un usage quotidien. Tandis que la J100 est bien plus luxueuse, pensée pour de longs trajets, sans pour autant être intimidée par des chemins boueux et escarpés.

Les nombreuses fonctionnalités des J80 et J100 permettent encore aujourd’hui aux propriétaires de Land Cruisers d’en tirer un prix très avantageux. Des modèles présentant de nombreuses marques d’usures peuvent s’échanger au-delà de 40 000€.

Selon les rapports carVertical passés au crible, 36% des Land Cruisers d’occasion présentent des défauts et 8% ont un compteur kilométrique truqué.

Volkswagen Corrado VR6 (1991 – 1995)

Au cours des précédentes décennies, Volkswagen a souvent donné l’image d’un constructeur produisant des véhicules fiables et attractifs, mais sans forcément être des objets de convoitise. La Corrado VR6 pourrait bien être une exception.

Un design inhabituel, des performances exclusives et des suspensions remarquables vous feront sûrement vous demander pourquoi si peu d’exemplaires ont été vendus dans les années 1990.

La Corrado n’a jamais été aussi populaire que l’Opel Calibra durant cette période, mais ce manque d’enthousiasme d’hier pourrait bien être un avantage aujourd’hui.

Sur le marché de l’occasion, la valeur de la Volkswagen Corrado n’a cessé de croître ces dernières années, et cette tendance tend à se confirmer pour les mois et années à venir.

Les rapports carVertical ont permis de montrer que 14% des Volkswagen Corrado présentent des défauts, et que 5% des véhicules ont un compteur kilométrique trafiqué.

Volvo 740 Turbo (1986 – 1990)

Dans les années 1980, la Volvo 740 Turbo était la preuve roulante que la voiture de papa (ou de maman) pouvait être aussi rapide qu’une Porsche 924.

La versatilité et la capacité de la Volvo 740 Turbo à combiner praticité et performance en font une voiture remarquable, dont la cote ne cesse de grimper. Cette tendance risque sans doute de se poursuivre dans les années à venir.

Les rapports complets sur l’historique des véhicules de carVertical ont permis de relever que 33% des Volvo 740 Turbo présentent des défauts et que 8% des modèles ont un compteur trafiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


G-0ZLPT9PH2K